Venus des 4 coins de la terre

CarteduMonde

LES RENCONTRES INTERNATIONALES AU CIEM

Il était une fois trois villages tranquilles qui ne voudront jamais qu’on les appelle des villes. Avec assez de bois, de prés et de sentiers pour que l’agriculture soit encore un métier avec assez d’idées et d’énergies pour étonner les autres croyant à la magie. Les rencontres de Juin étaient de cette mouture, un bouquet de problèmes au parfum d’aventure. Même les plus forts, comme les gaulois peut être craignaient que le CIEM ne leurs tombe sur la tête. C’est pourquoi tant de mains, de bras se sont tendus, éloignant les nuages, appelant le succès, comme s’il était dû. Et le ruisseau des notes a si tellement coulé, que plusieurs mois après, rien n’a pu l’égaler. Qui ne fut pas surpris, du plus jeune et plus vieux par ces variétés de sons à nous faire envieux, envieux de souffler, de gratter, de pincer (de toucher) de chanter, surpris par ces musiques de l’Europe apportées.

Qui n’a pas eu mal aux mains ces jours là d’applaudir les enfants des écoles qui savaient si bien dire, leur joie d’être sur scène devant des personnes, leur innocence de n’être pas des vedettes qu’on consomme. Qui n’as pas eu le bord des yeux humides, quand une musique plait tant qu’elle semble combler un vide nous l’aurions, c’est certain largement fait sauter.

Mais là où les résultats dépassèrent l’espérance, c’est par les lieux tissés en ces jours de jouissance , débordant largement le cadre de la musique. L’Europe s’est retrouvée en ces lieux bucoliques, des Irlandais, des Grecques et quelques portugais, des Danois, des Allemands et même des Écossais. Tous si bien chez nus et si pleins d’attention
Que les séparations furent riches en émotions, pour une première fois, ce fut une réussite, alors qu’attendons-nous pour demander la suite?


MICHEL B.

ESPAGNE
Spain

De leur effectif ils n’étaient qu’à moitié
Mais le tallent était là tout entier
Largement rependue dans le monde, la guitare
Semblait entre leurs mains comme des œuvres d’art
La tenue, la classe, une grande précision
La musique semble pour eux plus qu’une religion
Dès les premières notes, nous sommes partis flottant
Sur les traces de Colomb et de ses rêves d’enfant

1992 Joven Armonia de Saragosse ESPAGNE

1992 Joven Armonia de Saragosse ESPAGNE

1992 un luth de Saragosse ESPAGNE

1992 un luth de Saragosse ESPAGNE

PORTUGAL
Portugal

Salaza disait de tous les portugais
Que trois F suffisaient à gommer ses méfaits
Le football, Fatima et surtout le Fado
Paroles d’un dictateur qui ne volait pas haut
Il oubliait surtout qu’au son des mandolines
L’esprit souvent s’envole et réjouit le sublime
Ils étaient une douzaine de mâles à nous prouver
Que l’homme sans la femme n’est qu’un objet trouvé

1992 Valentin joueur de cavaquinhos PORTUGAL

1992 Valentin joueur de cavaquinhos PORTUGAL

ÉCOSSE & ROYAUME-UNI
Scotland and United-Kingdom

Même si l’air habite une ferme perdue
Le son d’une cornemuse n’est pas un inconnu
Le Costume Ecossais, noue le connaissons bien
On dit que sous le kilt, ils ne portent jamais rien
Mais les voilà sur les planches de notre petit village
Les images et les notes ont eu enfin des visages
Un peu raides et figés mais tout en dignité
Et les voici jouant, tirant de leurs talents
Ces longues plaintes hurlantes que leur inspire le vent
Et le tambour s’éveille et le tambour s’anime
Elle est là parmi eux, seule et féminine
Remplissant toute la scène de ses gestes précis
Elle attire les regards de tous les gens assis
Ses traits sont immobiles, comme un masque de cire
Comme pour ses compagnons qu’on dirait sans plaisir
Mais il fallait les voir après leurs prestations
Devant un verre de bière faire la révolution
En voilà des coquins qui cachent bien leur joie
Adoptant pour un temps une allure sans émoi
Ils étaient au moment de retour au bercail (ou sérail)
Aussi pleurant qu’un ciel par un jour de grisaille

ECOSSE joueur de hornpipe de Newcastle

ÉCOSSE joueur de hornpipe de Newcastle

ECOSSE NEWCASTLE SCOTTISH FOLKLORE SOCIETY

ÉCOSSE NEWCASTLE SCOTTISH FOLKLORE SOCIETY

IRLANDE
Irland

On parle souvent d’elle par son aspect sauvage
Ses côtes découpées, ses verts paysages
Laissons bien de côté les problèmes bibliques
L’Irlande doit jouer la carte de la musique
Ces six jeunes étaient là, témoins que l’avenir
N’est pas que guérillas mais un sur devenir
Ils ont si bien marié les chansons et la danse
Ce n’est pas par hasard ou par un coup de chance
Ils ont seulement compris que le mot « portée »
N’est pas celle du fusil, mais des notes chantées

1992 un accordéon endiablé venu de DUBLIN

1992 un accordéon endiablé venu de DUBLIN (Irlande) pendant les rencontres européennes

1992 Comhaltas  ceoltoiri Eirean de DUBLIN  Irlande

1992 Comhaltas ceoltoiri Eirean de DUBLIN Irlande

DANEMARK
Denmark

Quel instrument peut-il en une fraction de temps
Passer de la joie folle à la plainte d’un mourant
Nous parler de l’automne et sa mélancolie
Et sauter au printemps et sa jungle en folie
Mais le violon bien sûr et dans quelles mains voyons

1992 KLODSHANS  de Arslev  DANEMARK

1992 KLODSHANS de Arslev DANEMARK

1992 le violonneux de KLODSHANS Danemark

1992 le violonneux de KLODSHANS Danemark

LUXEMBOURG
Luxembourg

Variété d’instrument, variété de talents
Cet ensemble pourtant était très cohérent
Cerné par les plus grands, ce pays minuscule
Arrive à préserver de ses notes de pécule
Et si ses airs ont tous leur identité
On le doit à ces gens gardiens de vérité

1992 Millermoaler  du Luxembourg

1992 Millermoaler du Luxembourg

BELGIQUE
Belgium

Martina et Peter auraient pu tour à tour
Prendre sur scène les poses des tableaux de Latour
Mais ils jouaient en plus d’instrument si anciens
Que le temps à pour nous fait un recul certain
Pour évoquer l’histoire, nul besoin d’être vieux
Vivre ensemble une passion, n’y a-t-il rien de mieux
On les croyait sortir d’une vue de l’esprit
Mais leur bébé est là bien réel et il rit

1992 Ultreya  de Bruges  Belgique

1992 Ultreya de Bruges Belgique

1992 Peter au kantélé venu de BELGIQUE

1992 Peter au kantélé venu de BELGIQUE

ITALIE
Italy

Venus ensemble du Sud de l’Italie
Ils nous ont apporté Verdi et Corelli
Ce pays a produit tant de compositeurs
Que choisir parmi eux demanderait des heures
Bien que jeunes, ces musiciens maitrisaient parfaitement
Leurs passions, leur art et tous leurs instruments
On dit qu’avec les mains, l’Italien parle souvent
Mais avec la musique, c’est bien plus émouvant

Mais dans celles Danois, joyeux et gais lurons
Comme cinq diables sortis de leur boite de pandore
Ils avaient dans leurs doigts bien plus que de l’or
Un fermier, trois étudiants et puis un professeur
La musique est un lien du rentier au chômeur
Leur séjour fut mené au rythme des coureurs
Ils ont gagné la coupe car ils étaient meilleurs

1992 Quintette de l'Association Musicale Pontina de Latina  Italie

1992 Quintette de l'Association Musicale Pontina de Latina Italie

ALLEMAGNE
Germany

Musique traditionnelle et costume régional
Nos voisins d’outre Rhin étaient là, c’est normal
Que dire de cette fanfare aux accents si parfaits
Qu’elle nous à peu surpris et que j’en suis muet

1992 Spessartmusikanten de Weiperz ALLEMAGNE

1992 Spessartmusikanten de Weiperz ALLEMAGNE

AUTRES PAYS
Other Countries

1992 Conjunto de cavaqhinhos de Braga Portugal

1992 Conjunto de cavaqhinhos de Braga Portugal

BOLIVIA 2006

Bolivie 2006

skubanek 2005

Les enfants de Skubanek Tchéquie – 2005

GRECE
Greece

Vivante comme un feu d’artifice un soir d’été
Venue tout droit d’un pays enchanté
Anastasia transforme l’accordéon populaire
En un instrument que les Dieux en colère
Auraient doté de pouvoirs fantastiques
Pour distraire les humains de leurs problèmes de fric
Ses amis étaient largement à la hauteur
Mais le charisme n’est pas une affaire de grandeur
De la Grèce nous avons eu une bien belle vision
Et ce n’était pas une grande illusion

Publicités